Après le confinement, chronique du couvre-feu, Ambroise Perrin

L’orgie est littéraire, référence à cette exaltation de l’écriture dans des situations extraordinaires : depuis le début de la pandémie Covid 19, Le Chat du 28 (rue Geiler à Strasbourg) circule dans les pages du virus, et côtoie la mort des habitants du quartier, un jour emmenés par l’ambulance des pompiers dans un hôpital désespéré. Voici Le Chat du 28 rêve d’une orgie perpétuelle car tous ne sont pas morts du Covid. Troisième volume après Le Chat du 28 prend le soleil, observations ironiques du confinement, et Le Chat du 28 veut pas mourir, chronique cynique du confinement d’après.

Une mémoire du couvre-feu en cette année 2021 à Strasbourg, la vie banale de personnages extraordinairement romanesques, et qui se battent contre la pandémie. La mort, la faute à la fatalité ? Raconter des histoires est un excellent vaccin. Ambroise Perrin en carabin Flaubert seringue d’encre en tête, écrit sa réalité comme des fictions. Ce sont des histoires de la vie quotidienne souvent ironiques, drôles et méchantes. La plume du virus est tendre et irrévérencieuse. Chaque chronique est une piste de sujet pour un roman. Le lecteur s’y glisse comme s’il allait escalader la Cathédrale de Strasbourg avec la délectation de celui qui frôle la mort. Mais après trois pages déjà le sommet. Passionnant.

La dame de l’annuaire, le polisseur funéraire, l’assassin au volant, la tête dans la cuisinière à gaz, les bruits de la morgue, 113kg de sucre au grenier, Jupitervirus, vacances dans le foin, pendu à 10 ans, la peste disciplinée, le prof de latin, dans 108 ans ?, la jeune fille et la mort, la liste des morts, les anti-wax, larmes à L’EHPAD, un sauvé sur le parking, une époque formidable, le complot mondial, allotropie, la Vieille Dame indigne, le poète contaminé, la grosse dame Pfizer, Macron proustien, demoiselle Crépuscule aux seins nus, résurrection, justicier avant de mourir.

Dans 20, 30 ou 50 ans, ce livre en main, on dira « le Covid 19, j’y étais ! »

En savoir plus

Partager cet article !

Après le confinement, chronique du couvre-feu, Ambroise Perrin

L’orgie est littéraire, référence à cette exaltation de l’écriture dans des situations extraordinaires : depuis le début de la pandémie Covid 19, Le Chat du 28 (rue Geiler à Strasbourg) circule dans les pages du virus, et côtoie la mort des habitants du quartier, un jour emmenés par l’ambulance des pompiers dans un hôpital désespéré. Voici Le Chat du 28 rêve d’une orgie perpétuelle car tous ne sont pas morts du Covid. Troisième volume après Le Chat du 28 prend le soleil, observations ironiques du confinement, et Le Chat du 28 veut pas mourir, chronique cynique du confinement d’après.

Une mémoire du couvre-feu en cette année 2021 à Strasbourg, la vie banale de personnages extraordinairement romanesques, et qui se battent contre la pandémie. La mort, la faute à la fatalité ? Raconter des histoires est un excellent vaccin. Ambroise Perrin en carabin Flaubert seringue d’encre en tête, écrit sa réalité comme des fictions. Ce sont des histoires de la vie quotidienne souvent ironiques, drôles et méchantes. La plume du virus est tendre et irrévérencieuse. Chaque chronique est une piste de sujet pour un roman. Le lecteur s’y glisse comme s’il allait escalader la Cathédrale de Strasbourg avec la délectation de celui qui frôle la mort. Mais après trois pages déjà le sommet. Passionnant.

La dame de l’annuaire, le polisseur funéraire, l’assassin au volant, la tête dans la cuisinière à gaz, les bruits de la morgue, 113kg de sucre au grenier, Jupitervirus, vacances dans le foin, pendu à 10 ans, la peste disciplinée, le prof de latin, dans 108 ans ?, la jeune fille et la mort, la liste des morts, les anti-wax, larmes à L’EHPAD, un sauvé sur le parking, une époque formidable, le complot mondial, allotropie, la Vieille Dame indigne, le poète contaminé, la grosse dame Pfizer, Macron proustien, demoiselle Crépuscule aux seins nus, résurrection, justicier avant de mourir.

Dans 20, 30 ou 50 ans, ce livre en main, on dira « le Covid 19, j’y étais ! »

En savoir plus

Partager cet article !

Nos actualités

Nouveau ! Bientôt ! Le DVD4, Improvisation en danse, Irena Tatiboit

Après les DVD1+CD+Livre (8-10 ans), DVD2+CD+Livre (10-14 ans) et DVD3+CD+Livre, Initiation à la danse (5-7 ans) qui ont bénéficié d’un excellent accueil auprès des enseignants de danse, Le Carré d’Art et les Editions Bourg Blanc préparent la suite de cette série pédagogique, le DVD4+CD+Livre, Improvisation en danse ...

Nouveau ! Bientôt ! Le DVD4, Improvisation en danse, Irena Tatiboit

Après les DVD1+CD+Livre (8-10 ans), DVD2+CD+Livre (10-14 ans) et DVD3+CD+Livre, Initiation à la danse (5-7 ans) qui ont bénéficié d’un excellent accueil auprès des enseignants de danse, Le Carré d’Art et les Editions Bourg Blanc préparent la suite de cette série pédagogique, le DVD4+CD+Livre, Improvisation en danse ...